Pour découvrir, n'hésitez pas à commencer par un stage d'un week-end ou un coaching individuel
Françoise Akis
Cours de chant

Profitez de l'été pour suivre un stage de chant  de 2 ou 4 jours !

Lalou, notre plus fidèle spectateur, hôte d’accueil des élèves, nous a quittés ce Dimanche 3 Juin 2018.

Il a suivi tous les cours depuis 11 ans, a assisté à toutes les répétitions, tous les spectacles des élèves.

Il a choisi de partir pendant notre deuxième week-end de préparation du spectacle. Il  connaissait tous les élèves et chacun à sa façon par une caresse, un regard, une pensée, un chant, lui a témoigné son affection.

Il ne pouvait pas mieux choisir le moment de son départ : j’étais entourée de mes anciens élèves.

Il avait 16 ans, dont 11 ans de bonheur partagés avec moi. On avait voyagé, profité, il m’avait apporté son soutien et son envie de vivre envers et contre tout. Condamné par un cancer il y a 6 ans, je l’avais soigné avec un traitement énergétique et une « câlin thérapie » quotidienne. Ça lui avait porté chance.

Il était en clinique depuis 5 jours et je lui avais promis la veille de le ramener à la maison ce Dimanche matin. Je l’ai récupéré très affaibli mais je tenais à le reprendre, quitte à le ramener à la clinique, simplement perce que je le lui avais promis et je voulais respecter ma promesse.

Il était tellement  affaibli que j’étais un peu désemparée, sans trop savoir que faire pour le mettre confortablement. J’ai pris un moment seule avec lui pour lui parler et le remercier pour tout ce qu’il m’avait apporté, pour le formidable compagnon dynamique et enjoué qu’il avait été et que s’il le souhaitait il pouvait partir tranquillement, en tout sérénité et avec tout mon amour. 15 minutes plus tard il a commencé à gémir. On l’a entouré, j’ai prévenu la clinique et le vétérinaire m’a dit qu’il m’attendait pour le piquer afin qu’il parte en douceur.

Chaque élève avec beaucoup d’humanité et de délicatesse s’est proposé à faire quelque chose : m’aider à le mettre dans son sac, trouver mes clés de voiture.

Un élève nous a conduits, une autre nous a accompagnés et Lalou était calme, dans mes bras.

Je l’ai embrassé et lui ai répété qu’il pouvait partir  et que je l’aimais. Il s’est laissé aller et est parti en douceur. Il était mort quand nous sommes arrivés à la clinique.

J’étais soulagé qu’il soit parti dans de bonnes conditions, dans mes bras, couvert de baisers. Contente de l’avoir repris le matin et d’avoir été entouré de mes élèves.

Les autres élèves restés dans la salle se sont occupés de sortir Léon, mon autre petit chien. Et nous avons continué le stage.

 Je craignais ce moment depuis quelques temps et puisqu’il faut partir , je ne pouvais imaginer un meilleur départ pour lui.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion